Terrain d'experimentation

- Concevoir un jardin grâce aux plantes spontanées -

  • Instagram
  • Facebook

Les plantes sauvages sont celles qui poussent spontanément en dehors d'une intervention humaine. Même si les regards tendent à être plus bienveillants à leur sujet, cette flore naturelle est encore trop souvent chassée des jardins et des espaces publics. On leur préfère souvent des espèces horticoles qui ont pourtant beaucoup moins d'intérêt pour la faune sauvage et la richesse écologique de nos paysages.

En effet les plantes sauvages offrent le gîte et le couvert à de nombreux petits animaux, mammifères et insectes, indispensables à l'équilibre des écosystèmes.

20220526_1538052.jpg

Comment leur faire une place au jardin ?

Laissez de petits espaces à l'intention des plantes sauvages, sans intervenir.

Cela peut être : d’arrêter de faucher un coin de pelouse, de laisser une bande le long d'une haie, ou encore créer un îlot autour d'un arbre isolé.

 

Le plus dur sera peut être de se retenir d'intervenir et de laisser la nature travailler

à votre place... Certes cela remet en causes certains réflexes mais laisse aussi place à de nombreux avantages :

> Cela peut être une manière de paysager un terrain et de lui donner une structure.

On peut se contenter de dessiner nos chemins et nos espaces ouverts et on fait confiance à la nature pour remplir les espaces définis.

> Les plantes qui vont apparaître seront parfaitement adaptées au jardin,

au climat et au sol.

> Ces espaces spontanés nécessiteront moins d'entretien et seront économes en eau...   parfait si vous avez un grand espace à habiller mais peu de temps devant vous !

> Les plantes vont naturellement se ressemer (ne coupez pas toutes les fleurs fanées pour qu'elles produisent des graines) et donc se réguler par elles même.

> Vous allez obtenir un vrai spot d'observation de la biodiversité, au cœur de votre jardin : Des insectes en tous genres qui participent à son équilibre.

20220612_151628.jpg
20220522_151153.jpg
20220531_165757.jpg
20220531_165738.jpg

Dans le jardin d'expérimentation de Lutin, on joue avec les zones sauvages et on part de l'existant pour sculpter les formes : des bordures de plantes spontanées, des îlots forestiers conservés, des arbres sauvages adoptés et intégrés au design du jardin... Cela n'empêche pas de venir intégrer d'autres plantes qui pourront s'adapter à tous les micro-climats présents. Au contraire, les plantes introduites seront en bonne compagnie, et bénéficieront déjà d'un écrin de végétation et d'une biodiversité propice à leur développement.

L'ensemble du jardin est ainsi pensé dans l'espace et surtout, dans le temps !

Un beau jardin n'est pas nécessairement un jardin "propre" et trop maitrisé, mais peut se rapprocher au contraire d'un espace évolutif et conservant une part d'imprévisibilité.

...