La Haie sèche

- Ou "haie de Benjes" -

  • Instagram
  • Facebook

Nous ne soupçonnons pas toujours l’intérêt que peut avoir le bois mort pour la biodiversité. Pourtant il représente un habitat de choix pour la faune, et la micro faune, indispensables au jardin :

La Haie de Benjes, ou haie sèche, a été mise au

point par Hermann Benjes, un biologiste allemand, dans les années 80. C’est une haie composée essentiellement de bois mort entassé de manière linéaire sur une longueur variable.

On peut utiliser des branchages, des résidus de taille ou encore des feuilles mortes.

En fournissant nourriture et abri, elle contribue à préserver la biodiversité. Les insectes vont y

trouver refuge. Elle abritera, par exemple, divers insectes auxiliaires tels que la chrysope, grande consommatrice de pucerons ou encore certaines espèces de carabes qui sont utiles pour limiter la prolifération des limaces et des escargots.


La haie sèche est également un refuge pour les petits mammifères qui peuvent s’y loger en toutes saisons. Le hérisson appréciera particulièrement

ce type d’aménagement.

Côté "usages humains", cette haie, relativement basse, pourra faire office de bordure, de coupe-vent (création d’un microclimat propice aux cultures potagères) ou encore d'élément structurant venant rythmer des cheminements ou des espaces du jardin.

20211028_132624.jpg
20211017_154934_edited.jpg
20211017_160448_edited.jpg

La haie sèche permet de valoriser les bois de tailles

et autres bois morts présents dans le jardin

Pour la construction, rien de très compliqué. Il vous suffira de vous équiper de piquets de bois et de votre plus belle masse. Un mètre et un cordeau peuvent également servir si vous souhaitez être droit et régulier,  bien qu'il s'agisse d'une haie de bois mort, rien n’empêche de faire ça joliment !

Les piquets peuvent être éloignés de 40 à 80 cm, avec une largeur entre 50cm et 1m. Il n'y a pas vraiment de règles, cela dépend de la place que vous avez et l'allure que vous souhaitez donner à votre haie. Il est aussi tout à fait possible de faire des courbes.

Ensuite il reste à la remplir de vos branchages secs en tassant au fur et à mesure et en les orientant dans la longueur, en formant des fagots par exemple. Cette haie sèche peut être remplie petit à petit, au fil des tailles et en fonction de la matière que vous avez à disposition. L'idée est bien entendu d'utiliser la matière présente sur votre terrain et non pas d'aller couper des arbustes dans la forêt voisine. ;)

20211017_153021.jpg
20211017_160410.jpg

2

20211022_171432.jpg
20211028_132607.jpg

Ici, j'ai utilisé des piquets de châtaignier (bois imputrescible) de 1,20m. Je les ai espacés de 80cm dans la longueur. Et la largeur de la haie est de 70cm (inter piquets).

Dans ce contexte, elle borde la parcelle mitoyenne. Elle matérialise donc une limite et permettra également de valoriser cette partie du terrain située derrière une haie fruitière.

Un petit modèle réduit a d’abord été réalisé rapidement (2). Nous l'avons ensuite allongée et, par une petite courbure, elle fait également le lien avec un chemin du jardin, celui passant entre les buissons de ronces qui avait été conservés  (voir ici).

...